La curiosité d’un automobiliste lui évite une amende pour sens interdit

Un panneau de sens interdit (© Caniceus / Pixabay)

Éric, automobiliste rémois, a connu une drôle de mésaventure il y a quelques semaines. Ce lundi 21 novembre, l’homme d’une cinquantaine d’année conduit sa mère, âgée de « bientôt 86 ans (…) au cabinet médical du boulevard Jules César » de Reims (Champagne-Ardenne), raconte-t-il pour le quotidien L‘Union. Un trajet anodin, jusqu’à ce qu’un policier ne le verbalise, comme il le raconte :

« Je l’ai conduite [sa mère, Ndlr] sur place avec ma voiture. Tout s’est bien passé. Mais après l’avoir laissée, quelques dizaines de mètres plus loin, je me suis fait arrêter sur le boulevard par un policier qui m’a fait remarquer que j’étais en sens interdit ! »

Eric avoue en effet ne pas avoir vu la panneau stipulant le sens interdit. C’est donc une amende de 135 euros et un retrait de quatre points sur le permis qui le menace, après cette erreur d’inattention. Jusque-là, rien d’anormal, cela arrive à des milliers d’automobilistes français chaque année.

Un arrêté sauve Éric d’une amende

Le retournement de situation survient alors. En effet, sous le panneau de sens interdit se trouve une mention précisant que ce dernier ne concerne ni les bus, ni les riverains. Ce que le panneau ne précise pas, c’est que les automobilistes déposant quelqu’un au cabinet médical du coin peuvent également l’emprunter. Ceci en vertu d’un arrêté pris le 28 janvier 2021.

L’amende du policier n’est donc pas recevable, dans ces conditions. Situation cocasse, pour quelqu’un supposé représenter la loi. Un responsable de la direction de la voirie a conseillé à Éric de présenter l’arrêté en question aux services de police, afin de faire interrompre la procédure de contravention. Reste à espérer…Lire la suite sur Auto moto : magazine auto et moto

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*